Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Source d'Optimisme

Comment ça, je chante comme une casserole ?!

18 Juillet 2013 , Rédigé par Michel POULAERT Publié dans #Articles bien être

Douche.jpg« Autrefois les hommes chantaient en cœur autour d'une table ; maintenant c'est un seul homme qui chante, pour la raison absurde qu'il chante mieux. Si la civilisation l'emporte, bientôt un seul homme rira, parce qu'il rira mieux que les autres. »
Gilbert Keith Chesterton


Pouvez-vous vous imaginer une vie sans musique, sans chansons, sans mélodies ? Probablement pas ! La musique est un élément indispensable pour notre équilibre émotionnel.

 

Il vous arrive de chanter, siffler, fredonner un air qui vous encourage vous motive ou vous rappelle un doux moment ? Chanter, tout le monde le peut. Si, si, vraiment !

 

Faut-il chanter juste pour se faire plaisir ?

 

Qui vous a dit ça ??? Voyons !

Pas besoin de chanter juste pour se faire plaisir !

 

Quoi qu’il en soit, quand on chante, on est toujours convaincu que nous le faisons aussi bien que les pros. Pas vrai ;-D ?

 

Et puis, peut être pourrions-nous aussi nous présenter à un prochain télé crochet ou autre émission de casting ! Vous y croyez : vous avez une voix absolument merveilleuse et vous ne faites aucune fausse note !Jusqu’au moment où… quelqu’un vous rit au nez ou votre conjoint vous supplie de vous taire lorsque vous chantez le dernier « Grégoire » sous la douche. En plus, vous étiez convaincu(e) que cela sonnait super bien avec la super acoustique de salle de bains ! Vous étiez persuadé(e) être au moins aussi bon(ne) que le chanteur original… Boum, patatras ! Une réflexion et votre univers artistique se transforment en honte, en désespoir, en frustration, en sentiment d’injustice aussi peut-être. Pas terrible pour la confiance en soi… Et puis quoi, c’est vrai non « la personne qui vient de me critiquer maîtrise-t-elle mieux le solfège que moi ? », « combien de disque de platine a-t-elle à son effectif ? »…

 

Chanter est un moyen d’extériorisation et de communication vital dans la vie de chaque être humain. Cela peut servir de soupape émotionnelle ou encore stimuler des émotions joyeuses ou susciter des larmes que nous ne parvenions pas à verser juste avec des mots. Chanter peut libérer du stress ou défouler. La musique a un pouvoir extraordinaire sur l’esprit. Ses vertus thérapeutiques sont infinies !

 

Mais alors, que faire si on m’a dit que « je chante faux » ? Depuis… je n’ose plus chanter quand je sais que quelqu’un peut m’entendre…

 

Eh bien chantez quand même ! Ne vous laissez pas décourager ou réduire au rang de « casserole » parce qu’on vous a dit de « la fermer ». Et puis, les casseroles est-ce qu'elles chantent, elles ?

 

Pas besoin de chanter juste pour profiter des bénéfices bienfaisants de la musique. Le principal c’est ce qu’elle enclenche en soi et les émotions qu’elle génère.

 

Au-delà de toutes les fonctions que la musique peut remplir, elle a aussi un effet cathartique (une extériorisation qui libère les émotions parfois refoulées, merci la psychanalyse). La musique peut aider à se débarrasser de ses « parasites » qui nous bloquent et nous limitent. Dans certains cas extrêmes elle peut en revanche en causer, mais nous n’allons pas développer cet aspect négatif de la musique ici.

 

Osez chanter au lever, sous la douche, dans la cuisine, dans la voiture lorsque vous êtes dans les bouchons avec pour seul compagnon de route votre autoradio : chantez si vous en avez envie !

 

Sifflez si vous préférez : les lèvres sont les instruments le moins cher et le plus utilisé dans le monde !

 

Faites du bruit !

Lâchez-vous !

Libérez-vous de vos émotions encrassées !

 

En revanche, inutile de mettre votre relation en péril parce que votre conjoint persiste que vous devriez vous faire greffer deux autres cordes vocales. N’oubliez pas que tous vos choix, aussi « égoïstes » soient-ils, doivent aussi respecter l’écologie sociale dans laquelle vous vous trouvez.

 

Que faire alors si vous vous trouvez dans une impasse relationnelle ?

 

Evitez le « mode défensif ». La conversation commencera mal : vous ne chercherez qu’à défendre votre « moi je » et ne serez plus ouvert au « moi je » de votre conjoint.

 

Nouez un dialogue. Ne vous limitez pas à lui dire « j’ai besoin de chanter point barre… », mais livrez-vous plus en profondeur. Exprimez-lui ce que vous ressentez, décrivez vos émotions et pourquoi chanter sous la douche est tellement important à vos yeux. Dites-lui que vous savez que vous ne chantez pas trop juste et continuez par lui décrire ce que cela vous procure. Dia-lo-guez ! Votre conjoint n’a peut-être jamais pensé à vous demander ce que vous ressentez sur le sujet. Et lorsque le dialogue est un succès, vous trouverez des compromis ou plus de tolérance mutuelle. Dites-lui que son soutien est important pour vous, que vous avez besoin de son indulgence et… de son amour. Vous verrez, cela fait fondre les plus gros icebergs !

 

Revenons à notre partition musicale : Il n’est pas question de chercher à devoir chanter mieux qu’un autre : le principal est la sincérité du chant. Comme nous l’avons lu en début d’article, vous imaginez-vous demander à quelqu’un de s’arrêter de rire parce que cela ne correspond pas à votre conception du rire ? Ou parce qu’il ressemble à celui d’une chèvre ? Ben merci la chèvre ! Chantez, riez, ce sont vos émotions que vous exprimez et faites-le sans gène, sans crainte d’être jugé par quelqu’un qui rit peut être comme une auto qui suffoque ou une hyène (tiens, ça rit comment une hyène ?)… Tout est relatif. Nous sommes tous différents, mais nous avons tous les mêmes besoins.

 

Le chant, comme le rire, est quelque chose de très personnel et s'exprime de façon unique à chaque personnalité : personne ne peut vous dire qu’il sonne faux parce que, tout simplement, il vient du plus profond de votre cœur !

 

Ne vous laissez pas décourager : chantez et riez si votre cœur le veut !

 

Je vous souhaite une belle journée en musique ♫ ♪

 

Votre partenaire dans l'optimisme,

 

Michel Poulaert.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article