Julio_Iglesias.jpgVous connaissez tous le chanteur mondialement célèbre Julio Iglesias. Mais saviez-vous qu’il n’était pas destiné à devenir chanteur et qu’il a choisi à l’époque de se battre pour arriver à ce qu’il est aujourd’hui ?

 

Dans sa jeunesse, il n’avait jamais envisagé de devenir chanteur. D’ailleurs, il chantait si mal que la chorale de son lycée ne l’avait pas accepté. Non, pour lui il était clair qu’il allait devenir footballeur professionnel. D’ailleurs il jouait si bien qu’il était gardien de but au Real de Madrid, rien que ça ! Si le football ne lui réussirait pas, il aurait alors aimé devenir avocat.
Mais que s’est-il donc passé dans sa vie pour qu’il devienne ce crooner romantique que nous connaissons ?

C’est alors que dans une nuit de septembre 1962, alors âgé de vingt ans, qu’il lui arrive un grave accident de voiture qui le paralysera pendant un an et demi. Les médecins lui annoncèrent qu’il ne pourrait plus jamais marcher. Tous ses rêves s’effondrèrent : il ne pourrait plus jamais jouer au foot ni devenir avocat.
Alors qu’il était à l’hôpital depuis un an, une infirmière lui fit cadeau d’une guitare. Pour tuer le temps il apprit à en jouer. Au fur et à mesure, il développa un nouveau talent, jour après jour. En 1969 il enregistre sa première chanson et participe en 1970 au Concours Eurovison de la chanson où il arrive 4ième avec la chanson Gwendolyne.

Que penser d’un garçon qui était censé mourir ou rester paralysé à vie ?

Pourquoi vous raconter son histoire qui l’a mené au succès ?

Tout simplement parce qu’elle peut vous servir de source d’inspiration et vous motiver parce que ce qu’il a fait pour réussir est le fruit d’un processus applicable à vous !

Peut-être arriverez-vous à déployer les mêmes ressources et états d’esprit qui vous mèneront à votre réussite.

Puisque que vous êtes l’acteur de votre vie, ne laissez pas votre sort entre les mains d’un « destin » incertain. Vous contenter de penser que ce qui vous arrive n’est le fruit que du « destin » est défaitiste. Vous ne vous mettez pas dans un état interne fécond qui vous propulsera vers le haut ! Vous êtes en tous temps maître de votre propre destinée. Ni les astres, ni les cartes, ni le destin décident de votre sort.

Votre stratégie de pensées et d’actions personnelles feront la différence. Si vous êtes convaincus qu’être paralysé est le fruit du destin, alors oui, vous le resterez.
Si vous décidez de faire le meilleur avec ce que vous êtes ou avez, alors vous vous mettez déjà dans un état interne fécond qui vous poussera vers des réussites et des résultats inattendus au départ.
Aussi « inconfortable » que soit votre situation actuelle, vous pouvez toujours construire votre vie autour ! Vous pouvez vous poussez vers une situation différente parce que c’est vous qui menez votre navire !

Belle journée à vous et faites de cette journée comme si elle était écrite pour vous !

Michel POULAERT.

Retour à l'accueil