Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Source d'Optimisme

Histoire inspirante : Il a pu dire au revoir à sa mère mourante

21 Mai 2014 , Rédigé par Michel POULAERT Publié dans #Histoires inspirantes

United 787 800 FL

En retardant volontairement un vol, la compagnie américaine United Airlines a permit à l’un des passagers de dire adieu à sa mère agonisante. C’est ce que raconte Kerry Drake à la presse américaine.

Voici une histoire de solidarité humaine bouleversante :

​La mère de Kerry Drake souffrait depuis plusieurs années de polyarthrite rhumatoïde, maladie dégénérative qui détruit les articulations. Son état s’était aggravé les 4 derniers mois, ses jours étaient comptés.

Au matin du 24 janvier 2013, Kerry Drake reçoit un appel qui lui annonce que sa mère était mourante. L'homme achète immédiatement un billet d'avion pour rejoindre Lubbock (Texas) le plus rapidement possible.

Son premier avion en partance de San Francisco, le vol 667 de United Airlines, à destination de Houston avait pris du retard, il devait prendre une correspondance pour arriver à Lubbock. Ce retard risquait de lui faire rater ce second vol ce qui le rendrait incapable de dire adieu à sa mère. Il n’avait que 40 minutes entre les deux vols, en effet un temps très court en cas d’imprévu.

« Je savais qu’il était probable que je rate ce dernier vol » explique Kerry Drake à la presse, « mais j’ai pris le risque d’y aller ».

Une fois dans l’avion, ému et inquiet, il raconta son histoire à l’hôtesse prénommée Sophia et la sensibilisa du caractère urgent de son vol et surtout de ne pas devoir rater sa correspondance. Deux hôtesses lui ont alors offert des mouchoirs pour sécher ses larmes en le rassurant que tout l’équipage allait faire leur possible pour faire en sorte qu’il puisse voir sa mère une dernière fois. Le capitaine s’est emparé de l’affaire. Après avoir demandé le numéro du vol suivant, il a passé les appels nécessaires et, expliquant l’urgence de son appel, demanda à la tour de contrôle de Houston de retarder ce dernier vol.

Mais lorsque l'avion atterrit enfin à Houston, les écrans de vols signalèrent que les portes d'embarquement du vol à destination de Lubbock étaient déjà fermées, Kerry Drake continue son récit :

Histoire inspirante : Il a pu dire au revoir à sa mère mourante

Alors que je courrais vers la porte d'embarquement, émus aux larmes à l’idée que je n’y arriverais pas, j’ai réalisé ce qu’il se passait. Une voix se fit entendre dans les haut-parleurs de l’aéroport : « Monsieur Drake, nous vous attendons, vous pourrez prendre votre vol, vous pourrez rejoindre votre mère à l’hôpital. » Un agent m’ayant repéré m’a accompagné en toute urgence vers mon avion, il n’a même pas contrôlé mon billet d’embarquement. Même mes bagages ont été pris en charge immédiatement.

Je suis alors arrivé à l’hôpital, ma mère était souffrante, mon père était à ses côtés. Elle a ouvert les yeux et je pense qu’elle m’a reconnu. Il était 4 heures du matin.
C’est paisiblement qu’elle s’éteignit le même matin.

« Si j'avais raté mon vol vers Lubbock, je n'aurais pas pu dire adieu à ma mère, affirme Kerry Drake. Lorsqu'elle est morte, j'ai réalisé que je séchais mes larmes avec une serviette de la compagnie aérienne qui avait tout mis en œuvre jusqu’à retarder ce vol pour que je puisse accompagner ma mère dans son dernier voyage. »
Tous les employés de la compagnie auraient pu penser « au diable son histoire, cela ne nous concerne pas », mais ils ont fait le bon choix et prouvé que l'entraide, la compassion et le travail d'équipe peut produire de merveilleuses histoires qui font du bien à l'âme.

Je vous souhaite une merveilleuse journée.

Votre partenaire dans L'optimisme,

Michel Poulaert.

Histoire inspirante : Il a pu dire au revoir à sa mère mourante

Partager cet article

Commenter cet article