nura_abdi-1-.jpgDernièrement une amie  m’a partagé un texte qu’elle avait lu dans le livre  « Larmes de sable », de Nura Abdi.  
Ce livre relate de la vie de l’auteure somalienne excisée à l’âge de 4 ans.  
Dans toutes ses épreuves et dans toute l’horreur de l’acte et du contexte, elle a toujours conservé une determination et une joie de vivre qui lui permet aujourd’hui d’entrevoir l’avenir avec optimisme.

Voici donc cet extrait empreint de positivité :

« Quand tu veux atteindre ton but, bats-toi.
Si tu échoues,recommence. Ne te laisse intimider par personne.
 Si quelqu’un t’offense ou se montre condescendant, ne le prends pas à cœur.
Si tu recontres quelqu’un de sérieux, écoute le avant d’ouvrirla bouche. Plus tu écouteras, plus tu en apprendra dans la vie.
Si tu te trouves en conflit avec quelqu’un, écoute ses arguments avant tout.
S’ils ne sont pas entiérement absurdes, un compromis reste possible. Même l’être le plus bête peut dire quelque chose de censé. Toute personne a sa valeur et aucune ne mérite d’être méprisée. Ne rejette personne, parce qu’aucun de nous ne naît deux fois. »

(Larmes de sable ; succès du livre éditions ; P. 228-229)

 

 

Retour à l'accueil