Métaphore : Le paradis ou l'enfer ?

23 Août 2011 , Rédigé par Sources d'Optimisme et de Réflexions Positives Publié dans #Métaphores

Cuillere.jpgUn homme, entre la vie et la mort, eu un songe.

Il se retrouvait dans un espace lumineux, sur une route qui le mena devant une grande porte. 

Il ne pû s'empêcher de penser que cela devait être le paradis. Ce paradis dont on parle lorsque l’on va dans l’au-delà.

Un homme vêtu de blanc éclatant se présenta à lui, il allait le guider et l’escorter dans cette découverte de ce nouveau lieu.

Tout en marchant, le guide lui dit :
- Vous n’êtes pas encore prêt, vous allez avoir une seconde chance, vous allez très rapidement retourner sur terre. Mais auparavant, j’aimerais vous montrer quelque chose, laissez-moi vous montrer ce qui se passe de l’autre coté du voile.

Le guide le mena devant une grande porte. Il l’ouvrit et permit ainsi à l’ homme de regarder l'intérieur.
Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde. Et, au milieu de la table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux, de merveilleux fruits mûrs et juteux de toutes sortes, des légumes à foison, les meilleurs vins, et un choix incroyable de desserts de toutes sortes : gateaux, chocolats, patisseries, crèmes glacées,...
Le visiteur saliva d'envie.
Cependant, se rapprochant d’eux, l’homme constata que les personnes assises autour de la table étaient maigres et livides. Elles avaient, toutes, l'air affamé et trites. Elles tenaient des cuillères aux manches très longs, attachés à leurs bras. Toutes pouvaient atteindre les plats mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient les ramener à leur bouche.

En assistant à cette scène, l’invité frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances.

Son guide enchaîna :

- Tu viens de voir l'enfer.

Tous deux se dirigèrent alors vers la seconde porte.
L’homme en blanc l'ouvrit, et la scène que vit notre ami semblait identique à la précédente.
Il y avait la même grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût, de merveilleux fruits mûrs et juteux de toutes sortes, des légumes à foison, les meilleurs vins, et un choix incroyable de desserts de toutes sortes : gateaux, chocolats, patisseries, crèmes glacées,... qui fit encore saliver ce dernier.

Les personnes autour de la table étaient également équipées de cuillères aux longs manches, les mêmes que derrière la première porte. Mais, cette fois, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se parlaient en riant. Ils semblaient heureux.

L’homme dit à son hôte :

- Je ne comprends pas !

- Eh bien, c'est simple, répondit le guide à sa demande, c'est juste une question d’amour, de créativité et d'habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres, tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes.

Quelques instants plus tard, notre ami se réveilla.
Quelque chose avait changé pour lui…

Derrière quelle porte vous trouvez-vous ?

Le « paradis » et l’ « enfer » ne sont souvent que des représentations. Nous pouvons créer notre paradis ici même, sans passer au-delà du voile de la vie mortelle… Nous avons tous besoin des uns et des autres. C’est la force de la vie.

Belle journée à tous.

Votre partenaire dans l’optimisme,

Michel POULAERT.

Partager cet article

Commenter cet article