Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Source d'Optimisme

Métaphore : Les goélands crédules

31 Mai 2011 , Rédigé par Sources d'Optimisme et de Réflexions Positives Publié dans #Métaphores

goeland« L'autonomie consiste à se donner à soi-même envers l'autre une loi, plutôt que de la recevoir de la nature ou d'une autorité extérieure. »


Antoine Spire (dans
la revue Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001)


Cette histoire vraie a été publiée dans les années 50 et est une merveilleuse fable dont la leçon s’applique à nous tous.

Dans la jolie ville de St. Augustine, de grandes bandes de goélands meurent de faim dans l’abondance.

La pêche est toujours bonne, mais les goélands ne savent pas pêcher. Depuis des générations, ils comptent sur les pêcheurs de crevettes qui leur lancent les déchets des filets. Et puis, les bateaux sont partis …


Les crevettiers avaient créé un état de providence pour les… goélands. Les grands oiseaux n’ont jamais pris la peine de pêcher et n’ont jamais appris à leurs petits à pêcher. Ils les conduisaient jusqu’aux filets à crevettes.


Maintenant, les goélands, ces beaux oiseaux libres qui sont presque le symbole de la liberté, meurent de faim parce qu’ils se sont laissés prendre au leurre du secours sans effort en contrepartie ! Ils ont sacrifié leur indépendance à une aumône.


Beaucoup de gens sont comme cela. Ils ne voient rien de mal dans le fait de ramasser de délicieux morceaux venus des filets des impôts des « crevettiers » du gouvernement. Dans d’autres cas, nous mettons le sort de notre vie entre les mains d’éléments extérieurs. Combien d’entre-nous ne sont pas convaincus que leur misère est la faute de toutes sortes d’influences, que la chance est passé chez le voisin mais pas chez soi. La société est-elle réellement la cause de nos « dépendances » ? Si oui dans une infime mesure, nous sommes toujours responsables de nos réactions face aux événements.

Mais que se passera-t-il quand le gouvernement, la société, votre employeur ou vos amis ne pourront plus rien donner ?
Que se passera-t-il pour les enfants nos générations à venir ?
Que se passerait-il avec vous si vous décidiez dès aujourd’hui de ne pas faire dépendre votre bien-être et votre bonheur des autres ?

Ne soyons pas des goélands faciles à duper. Nous devons protéger notre bien être, nos ressources émotionnelles, physiques et financières et développer notre créativité et nos talents pour une vraie autonomie.
Nous sommes les maîtres de notre « univers émotionnel ». Choisissez vos priorités dans vos dépenses, dans vos émotions, dans votre vie professionnelle, dans vos choix.

Et si votre bonheur ne dépendait que de votre attitude face à la vie ?

Belle journée positive,

  

 Michel POULAERT.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

teisseire 02/06/2011 10:24



Je ne suis pas en accord total avec votre réponse , je n'ai pas seulement lu la Métaphore mais aussi les 3 commentaires qui l'accompagnaient ( j'y ai rajoutté le mien" et le tout m'a déplu . Je
viens chercher sur votre site unr évasion un petit repos . Mais l'injustice le rejet le racisme et la betise ne font pas parties de mon jeu de carte et je lutte pour un monde plus juste une vie
sociale correcte pour tous !!! Je ne m'en prend pas aux plus petit ...J'acuse les plus Gros . Je comprend bien votre démarche mais les commentaires des internautes peuvent la dérouter de son
chemin ,vous jouez dans certains domaines en terrain marécageux . Je me souviens d'ailleur de votre commentaire sur le site par rapport aux religions vous aviez fait une remise en place si l'on
peut dire ..Je pleure souvent cette société ou les valeurs essentielles disparaissent .Mais nous donnes ton le temps les moyens de les enseigner et de les appliquer . Je crains pour notre
jeunesse et son avenir et je suis pour donner a tous des valeurs sans rejetter personnes cordialement Jacqueline



Michel 01/06/2011 17:03



Le contenu de ce blog tente à "éveiller" des réflexions. Mon
domaine est l’accompagnement du changement et cela ne passe pas que par des « idées positives simples » comme vous le suggérez.

L’une des puissances des métaphores c’est d’illustrer par une histoire simple un principe de vie difficile ou complexe. Celle-ci illustre la notion d’autonomie. Le principe d’apprendre à un homme
à pécher sera toujours plus fécond que tout simplement de le nourrir par exemple.

Que vous ressentiez un discours politique dans cette publication est une association facheuse. Il ne s’agit pas de « politique », mais de « valeurs » : la valeur de
l’autonomie. L’aide et les soutiens sociaux sont indispensables, nous sommes d’accord sur ce point et ce n’est pas ici un message moralisateur. Il s’agit ici d’un état d’esprit. Que des gens
aient besoin d’aide, certe, et nous avons le bonheur de vivre dans des pays qui les soutiennent. D’un autre coté, il y a aussi des personnes qui attendent toujours tout des autres sans rien faire
en retour (je parle ici d’une attitude, non pas d’une incapacité fondée si c’est le cas). C’est de cette attitude dont il est question…  



teisseire 01/06/2011 14:52



J'aime beaucoup votre Blog je puise souvent des infos ainsi que des idées . Mais la je ne peux pas être en accord avec vous . Vous avez sur ce sujet le dialogue d'un politicien qui essai de
culpabiliser "et donc par revers de ce déculpabiliser" les personnes qui vivent dans l'aide et le soutien social donc dans la pauvreté la misere même autant financiere qu'intellectuelle .Non je
ne peux admettre un dialogue soit disant positif pour bouster qui ??? cette categorie de gens en marge??? je ne penses pas qu'il regardent ni même connaisse votre Blog . L'image avec les goélands
et bien simpliste pour parler d'un Trés GRAVE Probléme de notre société et c'est le cas de dire le survoler bien légérement . Restez plutôt dans votre domaine d'idées positives simples .Ou si
vous aborder ce genres de sujet pesez bien le pour et le contre .Les hommes ne sont pas des goélands votre paralleles est bien simple pour une situation bien plus grave et penible



Elo 31/05/2011 11:24



Et oui ! Notre bonheur ne dépend que de nous et de nos choix. Bises