Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Source d'Optimisme

Retrouver la paix intérieure, un défi de début d'année ?

31 Décembre 2014 , Rédigé par Michel POULAERT Publié dans #Articles bien être

winner.jpg

« C'est probablement cela, le début de la sérénité ; s'accorder de nouveau avec son enfance pour éprouver avec plus de justesse et de sincérité ce qu'il reste à vivre. »
Roseline Cardinal

 

Nous vivons dans un monde frénétique, ultra rapide, exigeant, demandant, parfois intolérant face aux erreurs que nous pouvons commettre. Tout doit aller plus vite, tout se renouvelle plus vite qu’auparavant, la cadence des scènes de films est elle aussi de plus en plus élevée, la technologie se renouvelle encore plus vite, les accords commerciaux doivent se faire dans des temps records,… Vite, vite, vite !!!

Notre Ère 2.0 se concentre sur la « productivité » et la « performance », une sorte de culte du succès où l'échec n'a pas sa place… au détriment du bien être spirituel, de l’individu ou des émotions.

Parfois frustrés, déçus, découragés, dégoûtés, déprimés, nous sommes tous désireux de trouver une paix intérieure au milieu de notre vie tellement frénétique et exigeante. Nous constatons un intérêt grandissant pour le développement personnel et surtout pour (re)trouver la paix intérieure.

Est-ce que cette sérénité, cette paix intérieure si indispensable, est encore accessible ?

Beaucoup sont convaincus qu’un retour sur soi est l’une des conditions pour trouver cette paix si précieuse et régénératrice. Mais pour trouver cette paix intérieure, il est indispensable de d'abord se réconcilier avec soi-même.

Se réconcilier avec soi-même… en voilà un défi ! Facile à dire pensez-vous probablement… Cependant cette étape est inévitable si l’on veut ressentir plus de confort émotionnel. Pour y arriver il faut apprendre à se découvrir, à se connaître et il faudra probablement faire abstraction totale de tous vos préjugés envers vous-même. Nous sommes souvent trop sévères envers notre propre personne, non ?

Pour trouver un tant soit peu de quiétude il est indispensable que vous vous regardiez avec un regard nouveau, comme si vous découvriez un nouvel ami. Vous allez chercher toutes vos forces, vos atouts, vos qualités.

Pas convaincu que cela soit possible ? Allons, faites un peu preuve de bonne foi : personne n’est que « mauvais » ou « incapable » ou « inutile ». Ce genre de généralisations ne vous valorise pas, mais comme le mot le dit : c’est une « généralisation », donc pas le reflet de la réalité. Non, on ne parle pas de votre réalité, mais de LA réalité. C’est-à-dire que c’est plus nuancé.

Lorsque vous arrivez à faire cet exercice, prenez conscience que vous ne pouvez pas tout contrôler autour de vous, mais aussi en vous. Lâchez un peu plus souvent prise, libérez-vous de tout ce qui vous oppresse et dévalorise en prenant de la distance. Ne vous laissez pas anéantir par des événements extérieurs. Reprenez le contrôle de vos émotions, de vos sentiments et de vos valeurs. Cessez d’être en guerre avec vous-même. Vous ne pouvez ni changer le passé, ni les autres. Au mieux, vous pouvez changer le futur, car il n’existe pas encore !

On ne le réalise pas toujours, mais votre premier ennemi, c’est probablement… vous-même.

On a pris l’habitude de se mettre la pression et souvent nous trouvons toujours de « bonnes raisons » pour justifier cette exigence. Rien n’est jamais assez bien, vous ne méritez pas les compliments d’autrui,… jusqu’à ce que vous vous effondrez, épuisé de lutter.

Pas convaincu de pouvoir arriver à vous valoriser ?

Faites l’effort de chercher tout ce que vous avez réussi dans votre vie. Aussi loin que cela puisse paraître, nous avons tous vécu des réussites. Commençons, par exemple, par les choses les plus simples : vous savez marcher ? 
Vous savez lire ?
Vous savez parler ?
Vous avez votre permis de conduire ?
Cela peut vous paraître bien simpliste et pourtant… tous ces apprentissages ont coûté, au moment de l’apprentissage, beaucoup d’énergie, d’entraînement, de chutes, de rebondissements, mais au final, vous y êtes arrivé ! Ne négligeons pas ces petites choses qui aujourd’hui vous paraissent normales, banales ou ridicules. Cela n'enlève en rien la difficulté de l'apprentissage. Elles sont devenues "banales" parce que vous maîtrisez tous ces domaines et vous avez acquis ce qu’on appelle des compétences devenues inconscientes : vous ne vous en rendez plus compte. Mais cela n’enlève rien à cette valeur : vous avez un jour réussi à le faire !

Et puis, quelles autres réussites pouvez-vous répertorier ?

Avez-vous su charmer quelqu’un ?

Avez-vous été embauché, à l’époque, pour cet emploi que vous désiriez tant ?

Vous avez passé votre permis, et pourtant, souvenez-vous de votre première leçon. Vous étiez probablement convaincu que ce serait impossible… Et à force d’exercice : vous l’avez ce fameux papier rose !

Et si aujourd’hui celui que vous avez charmé n’est plus auprès de vous, vous n’avez plus cet emploi, ou vous avez perdu des points de votre permis, ne vous concentrez pas sur l’échec, mais sur le fait que vous avez, à ce moment précis, réussi !

 

Ne connaissez-vous pas des gens qui vous aiment ? Pourquoi vous aiment-ils ? Si vous doutez, demandez-le leur, dites-leur que vous avez besoin de savoir ce que vous leur apportez. Vous risquez d’être surpris ! S’ils vous aiment, c’est que vous signifiez quelque chose ! Prenez-en conscience !

Cessez aussi de convaincre d’autres qui semblent ne pas vous aimer de vous aimer, prenez ce que vous avez déjà ! S’ils n’en sont pas encore convaincus, c’est qu’ils ne sont probablement pas prêts à le voir. Ne leur forcez pas la main pour en fin de compte n’assouvir que votre besoin d’être aimé ou reconnu. Cela ne vous apporte que frustrations. Lâchez prise ! Concentrez-vous sur ce qui va vous construire, vous tirer vers le haut, vous édifier, vous valoriser, vous mettre dans un état fécond.

Faites ceci pour progressivement reconquérir votre confiance en vous, qui finalement vous rendra votre paix intérieure. Je vous propose de passer par ces choses simples que vous avez oubliées mais que vous avez dû apprendre avec peine et que vous avez réussies ! Et puis, continuez à chercher dans cette direction : les choses simples devenues inconscientes ! Cessez de vous comparer aux modèles que l’on vous impose ! Avant de correspondre à ces modèles, essayez avant tout de correspondre à votre modèle de ce que vous êtes réellement, aux valeurs qui vous animent profondément ! Vous aurez toujours des défauts, c’est vrai, mais l’attention que vous portez aux choses maîtrisera vos pensées, vos émotions et vos actions. Lâchez prise : tout le monde a des défauts, et tout le monde, vous inclus, a des qualités. Si vous vous concentrez dessus, vous allez vous mettre dans un état fécond et libérateur. Vous n’allez plus être l’esclave de vos défauts à changer absolument. Prenez du recul et vivez heureux avec qui vous êtes ! Quoi que d’autres aient pu vous dire et répéter : ce n’est que leur vision, mais pas le reflet de votre réalité !

 

Décidez de vivre en paix, osez faire le pas ! Vous pouvez devenir votre meilleur ami. Détachez-vous de vos leurres et de toutes les distractions ou exigences de la société. Vous verrez que, progressivement, vous serrez moins en guerre contre les autres, mais aussi contre la vie et ce monde ! Acceptez que vous soyez qui vous êtes. Acceptez ce monde qui est aussi le vôtre. Acceptez que d’autres vous aiment et qu’ils ont raison de vous aimer.

Vous avez de la valeur, vous avez quelque chose à apporter dans ce monde !

Gardez courage et avancez !

Je vous propose de télécharger GRATUITEMENT mon dernier ouvrage pour bien commencer l'année ! J'ai relevé un défi incroyable qui pourrait vous aider à réaliser vos objectifs de l'année ! Cliquez ici pour le télécharger !

Votre serviteur dans l’optimisme,

Michel POULAERT.

Partager cet article

Commenter cet article