Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Source d'Optimisme

Imaginez : vous avez gagné 86.400 Euros !!!

21 Juillet 2014 , Rédigé par Michel POULAERT Publié dans #Articles bien être

Imaginez…
Euros-Liasse-Michel-POULAERT.jpg

Vous gagnez un concours. Mais pas n’importe quel concours ! Le prix est pour le moins atypique, inattendu, quelque peu déstabilisant.

On vous ouvre un compte bancaire sur lequel on vous crédite 86.400 euros. Vous disposez de cette somme comme bon vous semble. Néanmoins vous devez impérativement vous soumettre à ces deux règles :

Règle n°1 :

Tout ce que vous n’avez pas dépensé dans la journée vous est enlevé à minuit.

Vous ne pouvez pas tricher : virer cet argent sur un autre compte n’est pas permis.

Vous ne pouvez que le dépenser et chaque matin à votre réveil, la banque vous rouvre un nouveau compte, avec à nouveau 86.400 euros, pour la journée.

Règle n°2 :

La banque peut interrompre ce jeu sans préavis, à n’importe quel moment elle peut décider que c’est fini, qu’elle ferme le compte et qu’il n’y en aura pas d’autre, pas de renouvellement possible.

Récapitulons : tous les matins vous recevez 86.400 euros avec pour « contrainte » de les dépenser dans la journée. Le solde non utilisé est repris lorsque vous allez vous coucher et renouvelé tous les matins à nouveau. Ce jeu peu cesser à tout moment sans préavis. 

Que feriez-vous ?

On pourrait imaginer une réponse comme celle-ci, parmi tant d'autres :


Je dépense chaque euro pour me faire plaisir et offrir, sans compter, des cadeaux à tous ceux que j’aime.  Je tenterai d’en faire profiter tous ceux qui ‘entourent et, pourquoi pas, aussi faire plaisir à ceux que je ne connais pas parce que je ne pourrai pas dépenser cette somme rien que pour moi tous les jours encore et encore. 

Qu’en est-il pour vous ?

Eh bien, nous participons tous à ce « jeu » alléchant ! Cette banque, c’est le temps !

Chaque matin, au réveil, nous sommes crédités de 86.400 secondes de vie pour la journée et lorsque nous nous endormons le soir il n’y a pas de report à nouveau, ce qui n’a pas été vécu dans la journée est perdu. Hier, c’est déjà passé !

Chaque matin cette magie s’opère encore et encore. Nous sommes à nouveau crédité de 86.400 secondes de vie et nous jouons avec cette règle incontournable : la banque peut fermer notre compte à tout moment sans crier gare, sans qu’il n’y ait de signes avant coureurs.

Alors, que faisons-nous de ces 86.400 secondes quotidiennes ?

Les secondes de vie ne sont-elles pas plus importantes que de l’argent sur un compte ?

Faites bon usage de ce don précieux et temporaire : le temps.

Merveilleuse journée positive !

Votre partenaire dans l’optimisme,

Michel POULAERT

Partager cet article

Commenter cet article