9782892257014« Les étourdis, les ignorants et les fainéants, qui ne voient que les effets apparent des choses et non leur substance, parlent de chance et de bonne fortune. En voyant un homme riche, ils s’écrient : « comme ils est chanceux! » Devant un intellectuel, ils s’exclament : « Voilà un être hautement avantagé! » Et, remarquant le caractère plein de bonté et la vaste influence d’un autre, ils déclarent : « la chance lui a souri dans chacune de ses entreprise! »

Ils ne voient pas les combats, les échecs et les tentatives que ces gens ont dû vivre de plein gré afin d’acquérir de l’expérience. Ils n’ont aucune idée des sacrifices qu’ils ont dû faire, des efforts inébranlables qu’il leur a fallu, des renoncements qui leur ont permis de surmonter l’insurmontable et de concrétiser la vision qui habitait leur cœur. Ignorant les ténèbres et les chagrins, ils ne voient que la lumière et la joie et nomment cela de la chance. Ils ne voient pas le voyage long et pénible, mais n’en retiennent que leur but plaisant et l’appellent bonne fortune ; ils ne comprennent pas le processus, n’en percevant que les résultats, qu’ils appellent de la chance.

 

Dans toutes les affaires humaines, il y a des efforts et il y a des résultats. La chance n’existe pas. Les talents, les pouvoirs, les possessions matérielles, intellectuelles et spirituelles sont les fruits de l’effort. Ce sont des pensées concrétisées, des buts atteints et des visions réalisées.

 

Vous construirez votre vie grâce à l’image de la vision que vous glorifiez dans votre esprit et de l’idéal qui règne dans votre cœur. Vous deviendrez à la fois cette vision et cet idéal. »

 

James Allen

Dans « L’homme est le reflet de ses pensées »
(Ed. Un Monde Différent)

 

 

Retour à l'accueil